Comment reconnaître un vrai produit cosmétique bio ?

Marina Brion
Écrit par Marina Brion

Hello ! Marina, j'écris sur ce blog des astuces de jardinage, des infos sur les fleurs, et bien plus ! Merci de me lire !

Dans l’univers du cosmétique, la tendance est aujourd’hui au vert. Les marques ont fait de la fabrication d’articles de beauté typiquement biologiques un véritable challenge. Cela a favorisé une grande diversité de ce type de produits sur le marché. Ce faisant, il devient difficile pour les consommateurs de distinguer le vrai du faux. Découvrez, dans cet article, les indices qui caractérisent les produits biologiques authentiques.

Les labels et certifications officiels des produits cosmétiques bio

La présence d’un label ou d’une certification sur l’emballage est le premier élément qui caractérise un article de beauté bio. Ce sont généralement de petites étiquettes affichées sur le packaging. Elles attestent de l’utilisation de composants naturels et biologiques dans une proportion d’au moins 95 % pendant la fabrication. Les 5 % restants sont des ingrédients non nocifs pour la santé. Ces logos prouvent que la fabrication est conforme aux normes de l’agriculture biologique. Ces produits sont obtenus dans le respect de l’être humain, de la planète et des animaux.

Si les labels et certifications sont multiples et variés, certains sont plus fiables que d’autres. Vous avez par exemple :

  • Ecocert,
  • Cosmébio,
  • Nature et Progrès,
  • COSMOS Organic,
  • Qualité France,
  • AB,
  • Cosmecert,
  • Veritas,
  • BDIH,
  • Bio Cohérence, etc.

En France, ces labels assurent la traçabilité de l’article et mettent en avant l’inoffensivité du produit pour la santé. Les fabricants, comme ceux de l’univers des savons et cosmétiques bio du Jura, ont donc tout intérêt à les mettre en évidence sur les emballages. Ils traduisent également l’absence d’OGM, de parabens, de silicones, de colorants, de nanoparticules, etc.

certifications produits bio

Lisez attentivement la liste des ingrédients des cosmétiques

Pour vérifier la nature éthique de l’article, vous devez prêter attention aux composants. Dans ce sens, la formule et la composition sont des indices décisifs. L’autre paramètre à étudier, c’est la longueur des constituants. Moins il y a d’ingrédients, plus le fabricant pourra respecter plus facilement les exigences en matière de proportion. Cela légitime la démarche biologique.

Jetez ensuite un œil sur le contenu du cosmétique. Cela vous permet de savoir, par exemple, qu’il est conçu à base d’huiles végétales et d’eaux florales issues de l’agriculture écologique. La proportion de composants bio dépend du cahier des charges et du procédé de calcul propre au label. En France, les normes de certifications imposent qu’un minimum de 95 % des ingrédients d’origine végétale soit bio. 10 % de la composition du produit doit être obligatoirement biologique.

Ces cosmétiques sont généralement composés d’huiles essentielles, de beurres et d’extraits végétaux puis d’hydrolat. Une crème de soin ou un gel hautement bio comporte normalement un taux élevé de lipides. Une fois que vous avez la certitude sur le contenu de votre produit bio, assurez-vous qu’il répond à vos besoins.

Faites la différence entre le vrai et le faux cosmétique biologique

Sur le marché, beaucoup d’allégations circulent concernant les produits d’hygiène et de soin écologiques. Pour reconnaître les bons, vous devez avoir des informations fiables. D’abord, il est important de savoir que bio et naturel ne signifient pas la même chose. Même si la différence est infime entre les deux, elle existe. La seconde catégorie ne contient pas de conservateurs ni de produits de synthèse.

De plus, les cosmétiques bio sont conçus avec des matières premières issues de l’agriculture écologique. Cette nuance vous permet de ne pas acheter des articles naturels en lieu et place des versions bio. La fabrication de ces derniers est également plus contraignante. Contrairement à ce que pense la majorité, les produits biologiques renferment des traces d’ingrédients non naturels. Il s’agit généralement de composants d’origine chimique. Mais leur consistance et leur proportion sont encadrées par l’organisme de certification ou de labellisation.

Produits bio : méfiez-vous des allégations marketing non vérifiées

Pour acheter des articles d’hygiène et de soin bio, méfiez-vous des arguments de vente non fondés. C’est le cas par exemple quand on dit que les produits cosmétiques bio protègent contre les allergies. Cet argumentaire est mis en avant par les marques qui commercialisent des articles de beauté et de soins traditionnels. En réalité, vous pouvez bien être allergique à un ingrédient naturel issu de l’agriculture écologique. Ces matières premières peuvent renfermer un potentiel allergène. C’est donc une fausse croyance de dire que ce type d’articles assure une protection contre les allergies.

Afin d’attirer davantage de clients, certaines enseignes prétendent que les articles biologiques se conservent plus longtemps que les autres. Cela n’est pas vérifié. En l’absence de conservateurs dans la composition, ils ne sont efficaces qu’à court terme. Les propriétés anti-oxydantes des agents naturels qui s’y trouvent restent valables seulement entre 3 et 12 mois.

reconnaitre des produits cosmétiques bio

Prêtez attention à l’emballage et à sa durabilité

Le contenant est un excellent moyen de reconnaître un vrai produit bio. Aujourd’hui, les entreprises diminuent considérablement la présence de plastique dans le packaging de ces articles. Par ailleurs, cet univers abonde de nouveaux matériaux durables. Je peux citer les produits issus de l’industrie ou des forêts (bambou, noix de coco, fruits de mer, écorce, etc.). Il y a aussi la canne à sucre, le bois et les déchets céramiques. Préférez donc des cosmétiques dont les packages sont conçus avec ces matières premières.

Ces composants permettent de recycler les empaquetages et d’allonger leur cycle de vie. De plus en plus, certaines marques de produits de beauté bio nouent des partenariats avec des organismes spécialisés. Ces derniers se chargent de la collecte des contenants vides pour qu’ils soient réintroduits dans le circuit de production. Les nouvelles réglementations imposent aussi une réduction de l’utilisation des impressions sur les emballages. Les fabricants de cosmétiques bio développent davantage des solutions intelligentes comme les puces NFC et les QR codes.

Tenez compte des pratiques environnementales de la marque

L’autre manière d’identifier un cosmétique bio est de se référer aux valeurs prônées par l’entreprise envers l’écosystème. Au-delà de la certification, optez pour des firmes qui garantissent des produits sains, durables et économiques. Dans ce sens, trois éléments peuvent être considérés. Les spécialistes recommandent d’abord les cosmétiques conçus, formulés et produits localement. Ce procédé de fabrication assure également une faible empreinte carbone.

Les ingrédients issus de la pétrochimie ainsi que les substances controversées comme l’alcool et les perturbateurs endocriniens sont proscrits. Le respect de ces aspects par une enseigne de cosmétologie garantit des produits bio et qualitatifs.